Partenaires

Se réunir est un début, rester est un progrès, travailler ensemble est la réussite.

Votre rôle

Toute structure, organisme, entreprise peut orienter une personne qui présente des difficultés de lecture, d’écriture ou de calcul. Ces difficultés sont un frein à l’accès à une formation, à la réussite d’un examen, à la formalisation d’actes administratifs, à la compréhension de consignes ou de procédures.


Si vous avez la capacité à repérer et mobiliser les publics souvent invisibles, contactez-nous. Nous pouvons mettre en place des parcours directement avec les personnes concernées ou avec leur prescripteur dans le cadre d’une convention de partenariat.

Nos principaux partenaires

Les principaux partenaires et prescripteurs de Savoirs pour réussir sont les Missions Locales, l’EPIDE, Unis Cité, ADAPEI Papillons Blancs d’Alsace, le Centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF), Le service d’accueil de jour du foyer Marie-Pascale Péan,  ADOMAT, l’association Résonance, Pôle Emploi, les services de la Justice, le Centre du Service National avec les Journées Défense et Citoyenneté.

Parcours de l’apprenant à Savoirs pour réussir

1.

Une personne ne maitrisant pas un des savoirs de base ou plusieurs est repérée par les professionnels de l’action sociale, les entreprises, les professionnels de santé, les institutionnels…

2.

Si elle le souhaite, la personne est rapidement mise en relation avec le chef de projet de Savoirs pour réussir au cours d’un rendez-vous tripartite dans les locaux du prescripteur ou en face à face au sein de l’association.

3.

Si elle est volontaire, un second rendez-vous est pris, dans les locaux de Savoirs Pour réussir et sans le prescripteur : c’est le premier accueil, qui aide le futur apprenant et le chef de projet à mieux se connaître. Cet entretien permet de découvrir la personne, son parcours personnel, scolaire et professionnel, mais aussi ses passions, ses goûts et ses rêves. Il s’agit de cibler des objectifs à atteindre, les savoirs de base à approfondir.

4.

Après une période d’observation (facultative), la personne intègre véritablement l’association: dans les premiers temps, c’est le chef de projet qui l’accompagne, s’appuyant pour ce faire tant sur les résultats de son positionnement que sur ses centres d’intérêt et objectifs pour définir des supports pédagogiques adaptés.

5.

Le chef de projet choisit ensuite le bénévole qui lui semble le mieux correspondre au profil de la personne accompagnée et organise une rencontre pour « passer le relais ». A l’issue de cette rencontre, le bénévole s’engage à prendre en charge l’accompagnement de l’apprenant (en accord avec ce dernier).

6.

L’accompagnement se poursuit, idéalement jusqu’à ce que l’apprenant atteigne son objectif. Chaque personne accompagnée vient selon ses disponibilités, en concertation avec son bénévole (le plus souvent une fois par semaine pendant deux heures). Cet accompagnement individuel permet à la fois de résoudre peu à peu les problèmes « périphériques » et de retrouver le goût et le sens des apprentissages.
Il peut être complété par des ateliers collectifs.

A l’issue du parcours, un bilan est réalisé avec l’apprenant, le bénévole et le chef de projet.

Témoignages